Compte rendu du récital à l’amphithéâtre Bastille

Vous trouverez ci-dessous  des extraits de ce qui a été lu sur le récital Britten à l’amphithéâtre Bastille les 17 et 18 Janvier derniers: (également disponible dans la section Revue de Presse 2015)

une-revelation-nommee-cyrille-dubois

Cyrille Dubois et Anne Le Bozec, © Marie-Sophie Leturcq / ONP

« Cyrille Dubois s’impose une fois de plus comme une évidence, dans un répertoire qui paraît écrit pour lui : raffinement des nuances, style impeccable et déclamation convaincue, l’émotion jouant à armes égales avec la discipline vocale »

http://www.forumopera.com/breve/canticles-de-britten-tout-ou-presque-pour-cyrille-dubois

« C’est Peter Pears, Kathleen Ferrier et Britten lui-même au piano qui créaient ensemble Abraham et Isaac en 1952. Combinaison ineffable. Ce n’est pas mince éloge, on espère, que de dire que Cyrille Dubois (ténor), Xavier Sabata (contre-ténor) et Anne Le Bozec au piano pas un instant ne nous aient fait regretter les trois créateurs. La pureté de timbre, la pureté d’énonciation, la simplicité surnaturelle de Cyrille Dubois sont un miracle en soi ; Sabata, certes, le cède à Kathleen Ferrier en ce qu’il n’a pas ce timbre, resté unique : mais leur fusion et contraste à la fois dans le partage à deux de la voix d’Iahvé est d’une beauté, d’une évidence contraignantes, outre l’effet acoustique (et spirituel) produit, qui est inimaginable. La façon dont Anne Le Bozec imperceptiblement, humblement (mais omnipotente ici comme Iahvé) soutient cette prodigieuse fusion nous imposait ce sentiment, soudain saisissant : rien de si beau n’a été chanté en ce lieu béni que cette dizaine de minutes-là. »

http://blogs.qobuz.com/andretubeuf/2015/01/19/canticles-de-britten-a-lamphitheatre-bastille/