Arthus: Critiques (MAJ2)

La Presse a accordé un accueil assez unanime et positif sur la distribution du Roi Arthus en ce moment à Bastille
Cyrille y fait un passage remarqué:

[Mises à jour: Quelques critiques ajoutées…]

« Côté second rôle on saluera particulièrement la douceur de la voix du jeune Cyrille Dubois en laboureur »

http://toutelaculture.com/spectacles/opera/un-roi-arthus-en-demi-teinte-brillance-musicale-et-terne-scenographie/

« Les seconds rôles sont remarquables : […], Laboureur songeur et philosophe de Cyrille Dubois »

http://www.webtheatre.fr/LE-ROI-ARTHUS-d-Ernest-Chausson

Plateau vocal trois étoiles… et même plus, pour cette rareté ! La distribution est même luxueuse pour les rôles secondaires (la vedette du moment, Cyrille Dubois, chante avec aisance le double air du laboureur 😉

http://www.bertrandferrier.fr/?tag=cyrille-dubois

« remarquables Stanislas de Barbeyrac en écuyer tutélaire et Cyrille Dubois en Laboureur aède. »

http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=10676

« Moins exposés mais chantant à ravir, deux des meilleurs jeunes ténors du moment, Stanislas de Barbeyrac et Cyrille Dubois, défendent et illustrent l’éclat des seconds rôles. »

http://www.la-croix.com/Culture/Musique/Le-Roi-Arthus-ou-le-crepuscule-des-chevaliers-2015-05-26-1316012

« So not only did we have the best available cast for the principles; the secondary roles were unusually well cast too, giving us a chance to admire Cyrille Dubois’ bright Laboureur and Stanislas de Barbeyrac’s softer, elegant Lyonnel. Both had excellent diction. Even the smallest roles were filled seriously – and with a degree of charm. »

http://npw-opera-concerts.blogspot.fr/2015/05/chausson-le-roi-arthus.html

« Sous sa baguette, un Chœur de l’Opéra galvanisé (ténors à la fois conquérants et élégants, sopranos filant leurs aigus comme par miracle) et un plateau vocal comme rarement l’Opéra de Paris a pu en réunir d’aussi adéquat à un ouvrage et à un style, jusqu’aux plus petits rôles : le Laboureur de Cyrille Dubois (faisant suite, qui plus est, à un prélude de l’acte II où l’orchestre vaut pâmoison) mériterait à lui seul le déplacement ! »

http://www.asopera.fr/critique-le-roi-arthus-r464.htm?PHPSESSID=97a362133c4d527cacd19ca452323b84

« Le laboureur n’est ni un vendeur Ikea ni un marchand de livres, mais juste un…. laboureur, qui promène au ras de la toile de fond sa charrue et sa complainte, heureusement confiée au ténor Cyrille Dubois. »

http://www.diapasonmag.fr/actualites/critiques/opera-de-paris-le-roi-arthus-chez-ikea

« Tout aussi impeccable est le bref emploi du laboureur, . »

http://www.resmusica.com/2015/05/21/le-roi-arthus-sublime-et-trahi/

« …signalons au moins que Cyrille Dubois donne aux couplets du Laboureur une grande profondeur… »

http://www.forumopera.com/le-roi-arthus-paris-bastille-bronca-et-ola

« Trio de tête luxueux, mais la Grande Boutique n’a négligé aucun rôle: […] touchant Laboureur de Cyrille Dubois »

http://www.concertclassic.com/article/le-roi-arthus-de-chausson-lopera-de-paris-pour-la-musique-seulement-compte-rendu

« Cyrille Dubois qui ne fait qu’une courte apparition au fond de la scène, tout en guidant un ridicule outil de laboureur, mais dont le chant élégant et rayonnant inonde avec bonheur l’immense vaisseau de Bastille »

http://bachtrack.com/fr_FR/critique-roi-arthus-ernest-chausson-opera-bastille-thomas-hampson-paris-mai-2015

« Une belle galerie de petits rôles où se distingue la crème du jeune chant français (Alexandre Duhamel, Stanislas de Barbeyrac, François Lis et Cyrille Dubois) complète ce vaillant plateau »

http://www.musicologie.org/15/wagnerite_aigue_le_roi_arthus.html

« Even most of the supporting cast is outstanding, notably Stanislas de Barbeyrac’s impeccable Lyonnel and Cyrille Dubois as a labourer. »

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/814c8832-fd43-11e4-9e96-00144feabdc0.html#axzz3aZwvteYj

« Avec les chœurs qui sont remarquables, les seconds rôles le sont tout autant, à l’image du Lyonnel de Stanislas de Barbeyrac ou du laboureur de Cyrille Dubois. »

http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20150518.OBS9073/le-roi-arthus-a-l-opera-bastille-la-musique-envoute-la-mise-en-scene-degoute.html

« Mais on mettra très à part les strophes miraculeuses (de timbre et d’intonation) que fait entendre le Laboureur de Cyrille Dubois poussant sa charrue : coup de génie de caractérisation de la part de Chausson, pas indigne d’Iopas et Hylas dans Les Troyens. »

http://blogs.qobuz.com/andretubeuf/2015/05/18/le-roi-arthus-a-lopera-bastille/

On notera aussi le chant du laboureur (Cyrille Dubois) ample et lointain

http://www.paperblog.fr/7633825/mise-en-scene-decevante-du-roi-arthus-a-bastille/

« Un coup de chapeau aux seconds rôles, à l’image des exceptionnels ténors Stanislas de Barbeyrac et Cyrille Dubois qui n’ont besoin que de quelques répliques pour imposer un chant de grande classe. »

http://www.lefigaro.fr/musique/2015/05/18/03006-20150518ARTFIG00267-le-roi-arthus-ne-decroche-pas-le-graal.php