Mithridate – TCE

Le spectacle Mithridate touche à sa fin à Paris, et se poursuivra à Dijon dans quelques jours.

Voici quelques informations sur le spectacle:

Radios:
Radio Classique le 10/02/16

France Musique le 27/01/2016

Photos:

Mithridate repet

Cyrille Dubois (Marzio) & Christophe Dumaux (Pharnace) en répétition (c) TCE

Mithridate saluts

Myrto Papatanaciu (Siphare), Sabine Deviehle (Ismène), Cyrille Dubois (Marzio), Patricia Petibon & Emanuelle Haïm (direction); photo de (c) Dominique Riber.

 

Quelques retours:

« Jael Azzaretti (Arbate) et Cyrille Dubois (Marzio) ne disposent que d’un seul air, d’une difficulté surprenante pour des rôles secondaires. Ils s’en acquittent sans problème, le ténor vocalisant avec une souplesse qu’on ne lui soupçonnait pas forcément et réussissant le reste du temps à exister par sa seule silhouette malveillante et claudicante. »

Forumopera

« Cyrille Dubois, dans le rôle de Marcius fait montre d’une grande vélocité et d’une belle agilité pour s’acquitter avec brio des vocalises enflammées qui lui sont réservées.  »

Olyrix

« On notera la présence brève et tardive du jeune Cyrille Dubois : du rôle peu gratifiant de Marzio, le ténor réussit à marquer son unique air par un timbre clair et un phrasé souple. »

Opera-Online

 » On regrette que le rôle de Marcius, ici Cyrille Dubois, n’ait pas davantage d’air car la réussite est là, laissant entendre un timbre très agréable.  »

Toutelaculture.com

« Dans le seul air qui lui est dévolu, le Marzio de Cyrille Dubois se montre à la mesure de la virtuosité attendue et se confirme résolument comme l’un des ténors légers montants de la nouvelle génération.  »

Anaclase

« le Pharnace du contre-ténor Christophe Dumaux, […] , trouve progressivement sa place auprès de Marcius, campé par un étonnant Cyrille Dubois, complice des mauvais coups.  »

Artistikrezo

« Les seconds rôles ont eux aussi leur air virtuose, et des interprètes de bon rang : Cyrille Dubois révèle en Marcius un fiorito aigu joliment ciselé »

Avant Scène opera

« Mais c’est évidemment la distribution, et la direction musicale, qui rendent cette production du Théâtre des Champs-Elysées, à tous égards exceptionnelle.
[…] Jaël Azzaretti et Cyrille Dubois confirment tous les espoirs qu’on a mis en eux. »

Blog Jean Pierre Rousseau

« Le Romain Marcius, lui, n’a qu’un air : Mozart l’a semé d’embûches que Cyrille Dubois déjoue brillamment »

Diapason

« Les seconds rôles (le Marzio de Cyrille Dubois, l’Arbate de Jaël Azzaretti) sont remarquables. »

Telerama

Le Marcius de Cyrille Dubois est remarquable et le ténor domine avec aisance et élégance les difficultés de son rôle, notamment les vocalises rapides de sa dernière scène

BaroquiadeS