Archives de catégorie : Presse

Actualité, entre Cosi et Trompe la mort

Cyrille a récemment donné une interview pour parler de l’évolution de sa carrière et de son actualité immédiate à l’Opéra National de Paris dans la nouvelle production de Cosi Fan Tutte (reprise la saison prochaine (voir l’autre actualité) et la Création Mondiale de Luca Francesconi à venir: Trompe la Mort sur les romans de Balzac.

A découvrir sur Olyrix…

http://www.olyrix.com/articles/actu-des-artistes/771/cyrille-dubois-tenor-interview-entretien-article-biographie-cosi-fan-tutte-opera-garnier-paris-trompe-la-mort-bastille-pecheurs-de-perles-tce-theatre-champs-elysees-duo-contraste-caprices-de-marianne-revelation-victoires-de-la-musique

Cosi Fan Tutte – Opéra Garnier – Janvier/février 2017

Après 3 mois de répétitions intenses, la nouvelle production de Cosi de l’Opéra National de Paris se donne enfin à voir. Avec deux distributions de chanteurs .

Cette production sera reprise en ouverture de la nouvelle saison 2017/18. (voir les fiches techniques et la distribution en fin d’article)


Malgré les 2 dates pendant lesquelles Cyrille a interprété le rôle de Ferrando, il a fait un passage remarqué: (Production de nouveau à l’affiche en septembre prochain ou Cyrille fera les 14 dates de la reprise)

En témoigne, ce coup de coeur d’Emmanuelle Giuliani dans le journal du Classique de Laure Mézan du 02 février 2017 à la réécoute ci-après.

Ou encore les articles suivants:

« Du plateau vocal jeune et homogène , se détachent la Dorabella au timbre crémeux de Stephanie Lauricella et, surtout, le Ferrando délicat et lumineux du ténor Cyrille Dubois. Mélancolique et passionné, candide et tendre, son chant séduit autant par sa flexibilité que par le naturel d’un phrasé toujours raffiné, jamais affecté. Bien difficile à définir, le style mozartien apparaît comme une divine évidence dès qu’il est donné à entendre. Au Palais Garnier, c’est Cyrille Dubois qui nous fait ce cadeau. »

« Le premier, jeune ténor issu de l’atelier lyrique, rend à Ferrando une épure adolescente, un peu lunaire, teintée d’immature timidité, alors que le second joue avec les sentiments en usant des facettes les plus alanguies de son timbre coulé de tendresse.  »

http://fomalhaut.over-blog.org/tag/mozart/

Photos:

Premières scènes. (c) ONP

Final de l’acte 1 (c) ONP

Saluts

 


Fiche technique de la production:

Janvier/Février 2017:

https://www.operadeparis.fr/saison-16-17/opera/cosi-fan-tutte

Septembre/octobre 2017:

https://www.operadeparis.fr/saison-17-18/opera/cosi-fan-tutte

Così fan tutte

Opera buffa en deux actes (1790)

Musique
Wolfgang Amadeus Mozart

Livret
Lorenzo Da Ponte
En langue italienne

Direction musicale
Philippe Jordan
Mise en scène
Anne Teresa De Keersmaeker

Fiordiligi
Jacquelyn Wagner
Ida Falk-Winland (31 jan., 7 fév.)
Dorabella
Michèle Losier
Stephanie Lauricella (31 jan., 7 fév.)
Ferrando
Frédéric Antoun
Cyrille Dubois (31 jan., 7 fév.)
Guglielmo
Philippe Sly
Edwin Crossley-Mercer (31 jan., 7 fév.)
Don Alfonso
Paulo Szot
Simone Del Savio (31 jan., 7 fév.)
Despina
Ginger Costa-Jackson
Maria Celeng  (31 jan., 7 fév.)

Fiordiligi (Danseuse)
Cynthia Loemij
Dorabella (Danseuse)
Samantha Van Wissen
Guglielmo (Danseur)
Michaël Pomero
Ferrando (Danseur)
Julien Monty
Despina (Danseuse)
Marie Goudot
Don Alfonso (Danseur)
Boštjan Antončič

Décors
Jan Versweyveld
Costumes
An D’Huys
Lumières
Jan Versweyveld
Dramaturgie
Jan Vandenhouwe

Chef des Choeurs
Alessandro Di Stefano

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Avec les danseurs de la Compagnie Rosas

Les Illuminations de Rimbaud

« Le ténor Cyrille Dubois profite de la pause entre les représentations de Mithridateau TCE et celles qui arrivent à Dijon pour se poser à l’Auditorium Jean-Pierre Dautel dans un récital Britten et Bartok. »

(http://toutelaculture.com/musique/classique-musique/agenda-classique-de-la-semaine-du-22-fevrier/)

Invité par l’orchestre de Caen, Cyrille a retrouvé le Conservatoire de ses premières gammes pour interprêter un monument de la musique de Britten.

Retour sur ce concert……..

Annonce journal Ouest-France:

Le ténor Cyrille Dubois au conservatoire

Le ténor qu’on ne présente plus à Caen est invité par l’Orchestre ce mardi, pour interpréter les œuvres de Bartok et de Britten.

Retour aux sources pour Cyrille Dubois, Le ténor ouistrehamais sera sur la scène du conservatoire de Caen ce mardi soir. Révélation lyrique aux Victoires de la musique classique 2015, ce Normand d’origine a découvert le chant dès 6 ans, à la chorale de Ouistreham, avant de faire ses gammes à la Maîtrise de Caen. Par la suite, il intègre le Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris. A sa sortie, il se perfectionne auprès de l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris. Depuis, on a notamment pu l’entendre à la Scala de Mila, à l’Opéra national de Paris, à La Monnaie de Bruxelles, au Théâtre des Champs-Elysées, au Festival de Glyndebourne…

Fierté locale

Ce martid, avec l’Orchestre de Caen dirigé par Jean-Louis Basset, il interprétera le Divertimento Sz113 pour orchestre à cordes, de Bela Bartok. Une œuvre composée en 1939, alors que le compositeur austro-hongrois prend le chemin de l’exil aux Etats-Unis. Mais aussi Illuminations (sur des poèmes d’Arthur Rimbaud) et la Simple symphonie opus4, deux œuvres composées par le britannique Benjamin Britten.

Cyrille Dubois est l’une des grandes fiertés locales, avec l’Ifoise Sabine Devielhe. Tous deux ont porté haut les couleurs de la région cannaise aux Victoires de la musique classique 2015 en remportant les catégories Révélation et Artiste lyrique de l’année. Citoyen d’honneur de Ouistreham, le directeur de la chorale du conservatoire de musique de Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche) parrainera la 10e journée européenne de l’opéra, le 7 mai, au théâtre de Caen où il aura carte blanche.

Egalement au programme de cette soirée : un avant-concert, à partir de 19h où Dorothéa Baritsch évoquera Benjamin Britten et la poésie française, avec la participation d’Erik Laloy, de la société normande de philosophie.

Liberté bonhomme:

http://www.libertebonhomme.fr/2016/02/22/le-tenor-cyrille-dubois-invite-de-l-orchestre-de-caen/

Publicité: Là où on se bouge à Caen: France 3 Normandie

 

Les Victoires (Revue de Presse)

La récompense de Cyrille comme Révélation Lyrique aux Victoires de la Musique Classique 2015 Lundi 2 Février, a valu à Cyrille d’être mentionné dans de nombreux médias, voici une sélection:

Vous pouvez retrouver une liste de ces parutions:

Reportage sur France 3 Basse Normandie:

Le 4/02/2015:


France 3 Basse Normandie – Cyrille Dubois nommé… by Cyrille-Dubois

Le 3/02/2015:


Reportage Victoires 2015 – Cyrille Dubois – FR3BN by Cyrille-Dubois

Article sur le site de France 3 Basse Normandie : « Les victoires de la musique classique sacrent deux bas-normands […] »

Presse écrite:

Le Parisien – « Cyrille Dubois « Révélation » aux Victoires de la musique classique »

Le Figaro – « Victoires/Musique classique […] »

Libération – « En Bref […] » 

Nouvel Observateur –  « […] Victoires de la musique classique 2015 »

Les Echos – « Victoires de la Musique Classique 2015 Audacieux Classiques »

Liberté – Victoires de la Musique pour Sabine Devieilhe et Cyrille Dubois

Ouest France – « Victoires de la Musique. Cyrille Dubois, révélation artistique lyrique »

La Manche Libre – « Deux Normands s’imposent aux Victoires de la musique classique »

Tendance Ouest – « Victoires de la musique : carton plein pour les Calvadosiens »

Presse spécialisée:

http://www.forumopera.com/breve/victoires-de-la-musique-classique-sans-tenors-et-sans-reproches

Compte rendu du récital à l’amphithéâtre Bastille

Vous trouverez ci-dessous  des extraits de ce qui a été lu sur le récital Britten à l’amphithéâtre Bastille les 17 et 18 Janvier derniers: (également disponible dans la section Revue de Presse 2015)

une-revelation-nommee-cyrille-dubois

Cyrille Dubois et Anne Le Bozec, © Marie-Sophie Leturcq / ONP

« Cyrille Dubois s’impose une fois de plus comme une évidence, dans un répertoire qui paraît écrit pour lui : raffinement des nuances, style impeccable et déclamation convaincue, l’émotion jouant à armes égales avec la discipline vocale »

http://www.forumopera.com/breve/canticles-de-britten-tout-ou-presque-pour-cyrille-dubois

« C’est Peter Pears, Kathleen Ferrier et Britten lui-même au piano qui créaient ensemble Abraham et Isaac en 1952. Combinaison ineffable. Ce n’est pas mince éloge, on espère, que de dire que Cyrille Dubois (ténor), Xavier Sabata (contre-ténor) et Anne Le Bozec au piano pas un instant ne nous aient fait regretter les trois créateurs. La pureté de timbre, la pureté d’énonciation, la simplicité surnaturelle de Cyrille Dubois sont un miracle en soi ; Sabata, certes, le cède à Kathleen Ferrier en ce qu’il n’a pas ce timbre, resté unique : mais leur fusion et contraste à la fois dans le partage à deux de la voix d’Iahvé est d’une beauté, d’une évidence contraignantes, outre l’effet acoustique (et spirituel) produit, qui est inimaginable. La façon dont Anne Le Bozec imperceptiblement, humblement (mais omnipotente ici comme Iahvé) soutient cette prodigieuse fusion nous imposait ce sentiment, soudain saisissant : rien de si beau n’a été chanté en ce lieu béni que cette dizaine de minutes-là. »

http://blogs.qobuz.com/andretubeuf/2015/01/19/canticles-de-britten-a-lamphitheatre-bastille/

Compte rendu du récital aux Invalides

Un joli article paru sur le site internet spécialisé Forum Opéra (www.forumopera.com) concernant le récital du 12 Janvier 2015

ND320112_ND32011Cyrille Dubois & Tristan Raës; Photo: Mirco Magliocca

 Extraits choisis:

« Cyrille Dubois, qui donne tout, tout de suite, et jusqu’au bout ! Pour être jeune encore, le ténor français n’est plus une révélation que ceux auxquels sont parcours sans faute aurait échappé, depuis son passage par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris, et même bien avant, puisqu’il chantait déjà à 7 ans dans la maîtrise de sa région natale »

« Cyrille Dubois chante avec ses tripes et balaye instantanément les objections de ceux pour qui la mélodie française doit être susurrée avec le minimum d’investissement personnel, déclamée plutôt que chantée. Dès les premières minutes du programme, on comprend qu’on va en prendre plein l’estomac. »

« le ténor peut compter sur la complicité qui l’unit au brillant pianiste Tristan Raës, avec qui il forme depuis quelques années le duo Contraste »

« Cyrille Dubois triomphe de l’épreuve que sont les Sept Petites Images du Japon de Georges Migot, partition éblouissante au japonisme subtil (1917), qui exige une parfaite maîtrise des extrêmes de la tessiture de ténor »

« Cyrille Dubois se donne à fond dans l’interprétation des pages grandioses inspirées par les textes de Francis Jammes. »

« Après ça, si Cyrille Dubois n’est pas nommé Révélation lyrique de l’année, c’est à désespérer des Victoires de la musique. »

Article complet:

http://www.forumopera.com/concert-centenaire-de-la-grande-guerre-paris-tripes-a-la-mode-de-caen